Être une femme, c'est parfois la mère à boire

Vous avez bien lu...

Être une femme, c'est parfois la mère à boire ! Eh oui, car être maman, ça ne fait pas tout. En le devenant, la vie bascule... Le premier pleur de notre enfant nous le fait réaliser, ça y est ! Nous sommes parents. Et un quotidien s'installe très vite autour de ce petit bout de vie : les couches au moins huit fois par jours voire plus, la tétée ou le biberon toutes les deux heures, les nuits courtes... Et très vite, on s'oublie. On oublie l'autre. Car, même l'autre se rythme sur ce petit être - ou nous laisse tout le boulot. 

Image trouvée sur le site Pixabay, photo libre de droits


Vivre à trois, ça s'apprend...

Comme on apprend à être parents, on apprend à vivre à trois. Même si, au début, il est tout à fait normal d'être focalisés sur son enfant (il vient de naître tout de même !), il est important de ne pas oublier que dans cette famille, vous êtes désormais trois. Tout ne doit pas tourner autour de bébé. Car, rappelons-le, ce petit bout de vie aura sa majorité, des rêves en tête et partira faire sa vie. On ne fait pas un enfant pour soi, on le fait pour transmettre un peu de soi au monde. Le jour où il ne sera plus à la maison, que vous resterait-il ? Un mari mis au placard ? Une féminité et des amis oubliés dans un coin ? Et votre vie, dans tout ça ?
Image trouvée sur le site Pixabay, image libre de droits

Passé les premiers temps avec bébé, il est crucial de renouer le lien avec sa tendre moitié et avec le quotidien :
*  s'apprêter pour se plaire et lui plaire (c'est IN-DIS-PEN-SA-BLE !),
* se faire une sortie en amoureux une petite heure, le temps que papy et mamie jouent les anges gardiens avec votre trésor,
* voire ses ami(e)s pour une séance beauté ou shopping pour décompresser,
* se faire un moment en amoureux quand bébé dort (regarder un film, par exemple ou jouer à un jeu de société, etc.),
* faire ou reprendre le sport pour retrouver sa silhouette de sirène d'avant grossesse (voire en profiter pour la remodeler comme on a toujours rêvé de le faire),

Cette liste n'est pas exhaustive, bien sûr. Elle n'est là que pour l'exemple. 

Être une femme pour ne pas ne devenir qu'une mère...

Il n'y a pas pire condamnation à mort pour une personne que devenir une fonction ! Ne se résumer qu'à elle...Et multifonction, en prime : nourrice, infirmière, cantinière, cuisinière, lingère, lessiveuse, gardienne de zoo, arbitre, répétitrice de devoir, chaperon, etc. La liste est longue sur les fonctions qu'occupe une mère au quotidien pour la modique somme de zéro euro. Des bisous et des câlins en guise de récompense quand on a de la chance, tous les enfants ne se rendent pas compte de tout ce que leur maman fait pour eux. Par amour. Pour leur bien.
Le plus triste, c'est qu'à force de n'être qu'une mère au quotidien, on en oublie d'être une femme, une épouse, l'amante de sa moitié. L'autre en fait de même. Forcément. Si aucun des deux n'exprime son ras-le-bol, la situation ne peut pas changer. C'est la mort du couple, mais pas de panique : le tout est de s'en rendre compte et de travailler main dans la main pour se retrouver et de s'avoir s'aimer comme au premier jour. L'amour est une flamme qu'il faut entretenir. Être une famille, c'est une autre forme d'amour où chacun apprend à y avoir une place bien précise et, à la respecter. L'amoureux de maman, c'est papa. L'amoureuse de papa, c'est maman. L'enfant est... simplement le résultat de cet amour, mais n'en est pas pour autant le roi ou la reine. Il ne règne pas sur la famille. C'est un apprenti de la vie, un futur adulte à élever, aimer et éduquer.

Image trouvée sur le site Pixabay, photo libre de droits

Un détail important : penser un peu à soi et à son couple ne fait pas de vous un mauvais parent. Être une personne heureuse ne peut que rendre heureuse votre famille. Les enfants sont des pompes à connaissances et observent tout. Ils apprennent de nous, en particulier, en NOUS observant. Tenez-vous à ce que votre enfant trouve cela normal que la mère ne soit qu'une mère ? Que papa et maman ne se tiennent jamais par la main et ne font jamais de sortie en tête-à-tête ? Voulez-vous que l'image qu'ils aient, est celle d'une femme qui n'est plus regardée par sa moitié ? Qui ne se regarde plus par peur d'y croiser le reflet d'une personne fatiguée, loin de celle qu'elle fut en rencontrant l'amour de sa vie ? Qui ne voit plus ses ami(e)s ? Qui ne sort plus et dont les séances shopping se résument aux courses mensuelles et aux rayons enfants du supermarché du coin ? Bien sûr que non ! Qui souhaiterait cela ? Rendez-vous servir et montrez à vos enfants chéris que le bonheur, c'est savoir être soi, savoir s'aimer, que chacun a sa place et qu'il est normal que l'enfant ne soit pas constamment la priorité de ses parents. Du reste, un week-end chez papy-mamie ou une soirée pyjama chez un(e) ami(e) ne leur fera pas de mal. Bien au contraire ! Ils vous en remercieront. Et, vous pourrez sortir du quotidien sans culpabiliser.

Voir la Vie en Rose Sucrée...

La vie est trop belle et trop courte pour s'enfermer dans un quotidien qui nous étouffe. Mes très chères, soyez heureuses ! Vivez votre vie de femme. D'amoureuse. De passionnée. Voyez la vie en rose sucrée... Une vie où, être une mère, c'est avant tout être une femme bien dans ses pompes, bien entourée et follement amoureuse. 


Sugar-Girl

Commentaires

  1. C'est bien vrai, il ne faut pas oublier que nous sommes femmes avant tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et, que c'est de nous que dépend le regard que les autres auront... De nous, justement ! :D

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés